Main menu

L’introduction des aliments complémentaires: Les céréales

13 Mai 2016

naitre-grandir-bebe-aliment-solide-complementaire-cereale-fer
Autour de 6 mois, stuff un bébé doit combler des besoins plus grands en énergie et en nutriments. C’est le moment d’introduire dans son régime des aliments « solides » ou complémentaires. On entend par aliments complémentaires des aliments autres que le lait, qui sont facilement consommés et digérés par l’enfant, et qui répondent à ses besoins croissants en nutriments.

Il est maintenant recommandé d’introduire en premier les aliments riches en fer (les céréales pour bébé enrichies en fer, la viande et la volaille, le poisson, les oeufs, les légumineuses et le tofu). Santé Canada recommande d’offrir la viande et ses substituts avant les légumes et fruits, car les études ont démontré que les bébés de 6 mois ont des besoins en fer qu’il est nécessaire de combler à cet âge.

Par la suite, quand votre enfant mange depuis quelques jours un ou des aliments riches en fer, vous pouvez introduire d’autres aliments – dont des fruits et des légumes, et des produits laitiers – afin de diversifier son alimentation. Attendez toutefois l’âge de 9 mois avant d’offrir du lait de vache.

Les céréales enrichies de fer

On commence généralement par donner des céréales spécialement conçues pour les bébés (sous forme de flocons), car elles sont enrichies en fer. Le fer est l’un des premiers nutriments dont votre petit manquera s’il se contente d’une alimentation lactée. Les céréales lui assureront aussi des glucides, des vitamines et d’autres minéraux. Enfin, elles lui fourniront des calories supplémentaires. Choisissez autant que possible des céréales à grains entiers.

L’arsenic dans les céréales de riz
L’arsenic est un élément chimique que l’on retrouve naturellement dans le sol et l’eau, et donc par le fait même dans plusieurs produits de l’agriculture, dont le riz. Or, les chercheurs sont de plus en plus inquiets des taux élevés d’arsenic détectés dans des céréales de riz pour bébé. Certains experts déconseillent même d’en donner aux bébés, mais d’autres, moins alarmistes, suggèrent plutôt d’en diminuer la quantité.
Consommé en grande quantité, l’arsenic inorganique – comme celui retrouvé dans le riz – augmenterait le risque de cancer, de maladies de la peau et du système sanguin. Une récente étude menée en Inde a établi pour la première fois un lien entre une consommation élevée de riz contenant de l’arsenic et des dommages génétiques liés au cancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.